Le forum des gentlemen-maquettistes !

Auchwitz-Birkenau

Aller en bas

Auchwitz-Birkenau

Message par Yuri le Mer 15 Aoû - 22:47

Bonsoir à tous,
Je rentre de congé, j'étais dans les Pays de l'Est et en ai profité pour visiter les 2 camps… si vous en êtes d'accord, je vous proposerai dans quelques jours, juste une petite série de photos d'aujourd'hui et quelques infos utiles…
avatar
Yuri

Masculin Messages : 300
Date de naissance : 08/05/1970
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 48
Localisation : PARIS XVIII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Remmert de Bruin le Jeu 16 Aoû - 2:18

Intéressant, je viens juste de lire la traduction en français de ce livre.


Remmert de Bruin

Messages : 158
Date de naissance : 23/07/1967
Date d'inscription : 14/07/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Jasper Joker II le Jeu 16 Aoû - 8:21

Je suis intéressé par tes photos et infos Yan. Nous comptons bien y aller un jour avec les garçons.
Merci :pouce haut:
avatar
Jasper Joker II

Masculin Messages : 223
Date de naissance : 18/04/1972
Date d'inscription : 04/08/2018
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Yuri le Jeu 16 Aoû - 13:32

Le camp d’extermination se trouve à environ 60kms de Krakow (Cracovie), il est facilement accessible et l’itinéraire parfaitement indiqué. Il est possible d’y accéder via des navettes régulières de Krakow en bus, mais je recommande malgré tout de louer une voiture sur place et de profiter de ce voyage pour s’imprégner complétement des environs.

Vous le savez bien sur tous, mais il est utile de rappeler que le camp d’Auchwitz se compose en fait de 2 camps ; Auchwitz I et Birkenau II… Birkenau se situe à environ 1.5kms, des navettes régulières sont proposées pour le public.

En fin de post, je vous donnerai quelques infos pratiques…

Auchwitz est le nom de cette ville en Allemand ; et j’ai donc eu la chance de visiter ce lieu … Je veux en préambule rappeler, que ces camps étaient strictement administrés par les SS.

Quelques premiers clichés extérieurs de l’entrée du camp d’Auchwitz à mon arrivée…





Et très rapidement, ça y est ; on est dedans et on mesure immédiatement que l’on est dans un endroit si lourd, si triste et dramatique… et on est là, à fouler les mêmes endroits, les mêmes passages que tous ces malheureux… sentiment assez perturbant.

L’entrée du camp donc…




Avec évidement de premiers mémoriaux,




Cette fameuse grille mondialement et tristement connue,







Juste après avoir franchi cette grille, et dès l’entrée du camp, c’est à cet endroit qu’un orchestre jouait tous les jours pour « améliorer » les conditions de travail pour les prisonniers… de manière générale, et c’est assez détestable pendant toute la visite, on ressent la tromperie, le sadisme, les mensonges, le cynisme…




Et on pénètre dans le lieu, ou l’on découvre tous ces « Block » et leurs lourds passés… Quelques clichés des extérieurs ..




Une incroyable photo, je l’ignorais ; les SS pouvaient à l’intérieur du camp, se détendre autour d’une petite piscine !






Ici, se réunissaient, 3 fois par jour, par tout temps, tous les prisonniers du camp pour l’appel… des appels interminables, ou nombreux malheureux épuisés, s’effondraient et mourraient sur place.




Un des Block était réservé à l’administration SS du camp ; c’est aussi ici que se tenait une mascarade de tribunal ou des condamnés étaient « jugés » avant d’être immédiatement exécutés sur cette place ou des milliers de gens ont été fusillés ou torturés.




On voit ici des crochets sur lesquels étaient suspendus les malheureux par les poignets dans le dos,… et on les laissait là des journées entières…

Observez les fenêtres du Block juste derrière, les SS muraient les fenêtres pour être discrets ; mais personne n’était dupe suer ce qui se passait dans cette cour..


On visite certains Blocks, dont certains tristement célèbres…

Une partie des bureaux et salle de « recherches » ici de Mengele :


Quelques autres clichés…








2 clichés intéressants ici… Un des premiers bourreaux du camp, Rudolf Höss, sera pendu ici après son jugement en avril 1947… A quelques mètres de sa maison où il vivait avec son épouse et ses enfants, en tant que Commandant du camp.



Un four crématoire… un des rares encore visibles ; pardon pour la qualité des photos.

La salle ou les prisonniers étaient gazés

La salle ou les corps étaient brulés



Le fameux Zyklon B



Ensuite, la visite continue avec le camp Birkenau II, qui de suite, impressionne par sa taille… Autant Auchwitz pouvait encore être connoté camp de travail ; autant ce camp-là, était définitivement un camp d’extermination

De premiers clichés des extérieurs…











Quelques baraquements conservés…




D’autres vues du camp…

























Je vais y revenir ; mais se tenait précisément ici, à l’arrivée des convois, la « selektion » …



Quelques vues plus aériennes …
















Dans le cadre de la solution finale, entérinée lors de la conférence de Wansee, beaucoup de convois alimentaient le camp d’extermination…



Après des voyages terribles, les convois arrivaient et déversaient les malheureux sur le quai, à l’intérieur de l’enceinte…





Très vite, la « selektion » était organisé sur les quais, sans que les prisonniers ne sachent véritablement ce qui se jouait à cet instant précis…. Les femmes et les enfants étaient immédiatement condamnés, et seuls quelques robustes pouvaient encore différer de quelques semaines la mort inéluctable…




Ces 2 photos terribles, on observe le SS (médecin) désigner les files… en haut de la photo, la file de droite se dirige directement à la chambre à gaz (femmes, enfants, vieillards), la file de gauche est plus salutaire…

Ces enfants vont être gazés dans les minutes qui suivent…


Le travail pour ce convoi est terminé…





C’est, de toute évidence, une visite particulière qui peut perturber les plus sensibles… je vous ai épargné les clichés de la montagne de cheveux, des chaussures empilées de tous les enfants, du pillage des effets des prisonniers…

Mais, pour des férus d’Histoire comme nous, cette visite est nécessaire et je vous la recommande vivement. Le site est parfaitement protégé et entretenu ; de nombreuses institutions du souvenir travaillent sans relâche pour ne pas oublier et sensibiliser toutes les générations à l’abomination qui s’est déroulée en ces lieux…

Tout au long de ma visite, je foulais ces endroits, et ne pouvais m’empêcher de m’imaginer l’enfer que ces gens ont dû vivre, les conditions de détention, les maladies, les hivers rigoureux ou les étés très chauds, ces familles séparées, ces mères avec leurs enfants dans les chambres à gaz…

Pour ne jamais oublier donc…

Informations pratiques :

- Le site de référence _ http://auschwitz.org/en/
- Il faut absolument réserver en ligne ses billets (compter 12€ la visite des camps + la liaison navette bus)
- Je recommande de prendre un guide – les guides Polonais sont de très bons niveaux et connaissent parfaitement le sujet. Des visites en Français sont bien sur possibles.
- Il faut réserver en ligne son guide avec 2 options : soit un groupe environ 30 personnes, soit en individuel (je recommande évidement).
- Des points de restauration existent sur le site
- Une bibliothèque et un musée sont également à visiter et très recommandés
- Attention, l’été, il fait très chaud (climat continental) ; +36° quand j’y étais !
- La fluidité avec les groupes est plutôt bonne, il faut bien respecter son horaire de visite… compter 4h minimum de visite pour les 2 camps.
avatar
Yuri

Masculin Messages : 300
Date de naissance : 08/05/1970
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 48
Localisation : PARIS XVIII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par erik91410 le Jeu 16 Aoû - 14:39

Beau reportage photo Yann ! Je vais en rajouter quelques-unes des miennes si tu veux bien ...

Juste un point de détail ... tu signales 2 camps nazis à Oświęcim (Auschwitz), il y en avait 3 (sans parler des camps-annexes) :

- Auschwitz I (tes premières photos) dans la localité : une ancienne caserne polonaise abandonnée (au milieu d'un vaste espace dévolu au dressage des chevaux de l'armée polonaise) que la SS décide dès février 1940 de transformer en camp de concentration et de travail forcé dans une région riche en matières premières : eau (au bord de la rivière Sola, zones marécageuses à proximité), chaux, et charbon (à 30 km du camp se trouvent des gisements parmi les plus riches d'Europe). Ces ressources sont nécessaires pour la production d'essence synthétique et de caoutchouc synthétique ; elles sont essentielles pour l'effort de guerre allemand. C'est pourquoi les nazis chargent le groupe chimique IG Farben d'en assurer l'exploitation sur le site. Les premiers prisonniers sont des opposants politiques polonais, socialistes ou communistes pour la plupart. Une première vague, au nombre de 720, arrive en juin 1940. Le camp est prévu pour ceux que le régime nazi estime dangereux : suspects de résistance, hommes politiques, intellectuels, puis des prisonniers de guerre soviétiques, des Allemands condamnés par les tribunaux, des prisonniers politiques, ainsi que ceux que les nazis appellent des « éléments asociaux » : Tziganes, prostituées, homosexuels, handicapés, Témoins de Jéhovah, Juifs. En 1940, le camp renferme de 13 000 à 16 000 détenus, pour 300 gardiens SS. Le nombre de prisonniers atteint environ 20 000 en 1942. Durant les vingt premiers mois, plus de la moitié des 23 000 prisonniers polonais meurent à la suite des traitements inhumains et des tortures infligés par les SS. À partir de l'agression contre l'URSS (juin 1941), Hitler fera rediriger les prisonniers de guerre soviétiques vers Auschwitz. La brutalité des gardiens SS devient extrême : les soviétiques sont les plus mal traités de tous les prisonniers d'Auschwitz I et ils seront les premiers cobayes des chambres à gaz.
Rudolf Höss, le commandant du camp, a tenu à reprendre la cynique devise du camp de concentration de Dachau, "Arbeit macht frei" — "Le travail rend libre" —, qu'il fit inscrire en haut du portail d'entrée.

- Auschwitz II, dit "Birkenau" (village de Brzezinka, rasé pour construire le camp, à 3 km d'Oświęcim). Même si Auschwitz I reste le "Stammlager" ("le camp-souche"), les nazis décident dès novembre 1941 de faire construire un nouveau camp (Auschwitz II) dans une zone marécageuse pour une capacité théorique de 100 000 détenus sur une superficie de 170 hectares (720 m sur 340 m) fermée par 16 kilomètres de barbelés. Il comprenait, dans sa configuration finale, trois parties ou "Lager" : le camp des femmes, le camp des hommes et une extension jamais terminée « Mexico » ; en tout, 300 baraques environ, tout usage confondu. Chacun des "Lager" est lui-même entouré de clôtures de barbelés électrifiés à haute tension. Dans un premier temps, Himmler avait voulu "Birkenau" comme une extension d'Auschwitz I destinée à accueillir les masses énormes de prisonniers de guerre soviétiques (ce sont d'ailleurs ces prisonniers qui commencent à construire les baraquements en brique qui deviendront plus tard le "lager" des femmes). Mais finalement, le rôle principal de Birkenau a été d'appliquer, comme le souligne Yann, la "Solution finale de la question juive" (Conférence de Wannsee le 20 janvier 1942), c’est-à-dire la mise à mort systématique et programmée des Juifs d'Europe, à l'échelle industrielle. Dans ce but, les nazis font construire à Birkenau quatre complexes de chambres à gaz-crématoires : les K II, K III, K IV et K V (le K I étant l'ensemble chambre à gaz-crématorium d'Auschwitz I). C'est d'abord dans deux anciennes fermes situées à proximité du camp et transformées en chambres à gaz, nommées la "maison rouge" (Bunker I) et la "maison blanche" (Bunker II), que sont morts par exemple la majeure partie des Juifs déportés de France depuis principalement la gare du Bourget (1942-1943) et la gare de Bobigny (1943-1944). On estime que le sinistre bilan de ce centre de mise à mort industrielle s'établit autour de 900 000 morts.


- Auschwitz III, dit "Monowitz", aujourd'hui disparu. "Monowitz" (Monowice) ou encore "Monowitz-Buna" (Auschwitz III) fut établi en octobre 1942 comme un "Arbeitslager" ("camp de travail") mais avec une forte composante d'extermination. Il renfermait approximativement 12 000 prisonniers, des Juifs dans leur grande majorité, mais on y trouvait aussi des prisonniers de droit commun et politiques (qui recevaient généralement des tâches moins lourdes). Au camp de Monowitz était adjointe la "Buna-Werke", une fabrique de caoutchouc dirigée par des civils de l'entreprise "IG Farben" (qui existe toujours !!) en coopération avec la SS. Dès le 27 mars 1941, Auschwitz I s'était accordé avec les dirigeants d’IG Farben sur la "location" des détenus du camp pour 4 marks par jour (la journée de travail étant fixée à 11 heures en été, 9 heures en hiver) pour les ouvriers qualifiés, 1,50 Mark pour les ouvriers non-qualifiés ! Ces ouvriers mouraient généralement d'épuisement en 6 mois ... L'entreprise finance elle-même la construction du camp de "Monowitz-Buna" ("Buna" : des mots allemands Butadien et Natrium, désignant un caoutchouc synthétique). La sous-alimentation, les conditions de travail inhumaines et le renvoi des inaptes à la chambre à gaz, dont a témoigné notamment Primo Levi, y ont fait entre 25 000 et 35 000 victimes (23 000 décès relevés sur 35 000 détenus employés pour la période 1943-1944). Monowitz devint finalement le plus grand camp de travail en activité d'Auschwitz.

- Les Camps annexes : les "Aussenlager" ("camps extérieurs") ou encore "Nebenlager" ("camps-annexes") ont été développés pour servir les intérêts de nombreuses entreprises industrielles allemandes comme Krupp, Siemens et bien sûr IG Farben déjà évoquée au-dessus. Autour du "Stammlager" d'Auschwitz I gravitaient ainsi 45 camps-satellites dont 28 servaient l'industrie de l'armement. La population de ces camps allait de quelques douzaines à plusieurs milliers de détenus. Des camps furent construits à Blechhammer, Fürstengrube, Jawischowitz, Jaworzno, Lagisze, Mysłowice, Trzebinia. Certains furent même établis à plus grande distance géographique dans le "Protectorat de Bohême-Moravie" (Tchéquie). Les déportés étaient employés dans différents secteurs d'activités. Ils se voyaient ainsi confier des travaux dans les mines, ceux relatifs à l'armement, dans les fonderies ou d'autres industries métallurgiques, dans les industries chimiques ainsi que des travaux forestiers ou liés à l'agriculture.

dehors le prof stop


Dernière édition par erik91410 le Jeu 16 Aoû - 20:56, édité 1 fois

_________________


On entend souvent la remarque :“Il parle trop”. Mais a-t-on jamais entendu : “Il écoute trop” ?" - Antoine de Saint-Exupéry
avatar
erik91410
Administrateur

Masculin Messages : 529
Date de naissance : 24/01/1960
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 58
Localisation : IDF - Essonne (91)

http://maquettemaster.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Yuri le Jeu 16 Aoû - 15:14

Merci pour ces compléments historiques Prof et ta justesse habituelle…
J'espérais que tu allais ajuster car tu connais bien ce lieu …

avatar
Yuri

Masculin Messages : 300
Date de naissance : 08/05/1970
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 48
Localisation : PARIS XVIII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par erik91410 le Jeu 16 Aoû - 15:35

Yuri a écrit:Merci pour ces compléments historiques Prof et ta justesse habituelle…
J'espérais que tu allais ajuster car tu connais bien ce lieu …


J'y suis allé avec des élèves il y a plus de 10 ans ... et la chance d'être accompagné par deux survivants du camp ! J'ai eu l'occasion d'en discuter aussi avec Simone Veil mais ça, c'est encore une autre histoire :pouce haut:


_________________


On entend souvent la remarque :“Il parle trop”. Mais a-t-on jamais entendu : “Il écoute trop” ?" - Antoine de Saint-Exupéry
avatar
erik91410
Administrateur

Masculin Messages : 529
Date de naissance : 24/01/1960
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 58
Localisation : IDF - Essonne (91)

http://maquettemaster.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Jasper Joker II le Jeu 16 Aoû - 20:48

Merci messieurs pour les photos et les commentaires.
Cela participe au devoir de mémoire que nous devons impérativement perpétuer.
avatar
Jasper Joker II

Masculin Messages : 223
Date de naissance : 18/04/1972
Date d'inscription : 04/08/2018
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par gtjunior le Jeu 16 Aoû - 21:18

merci pour le reportage ,rien que de regarder vos photos et vos commentaires me bouleverse et je suis très loin d'imager l'horreurs qui a pu si produire .
avatar
gtjunior

Messages : 133
Date de naissance : 14/10/1971
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 47
Localisation : Rambouillet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Philippe le Jeu 16 Aoû - 21:39

Merci Erik !!!!!
Je vais vous photographier après mes vacances de la semaine prochaine les deux livres ramenés de là bas.
avatar
Philippe

Masculin Messages : 1191
Date de naissance : 15/06/1970
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 48
Localisation : Duclair (76)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par danduq le Ven 17 Aoû - 0:35

Merci Yuri pour ces photos toujours aussi bouleversantes et oppressantes malgré les années passées ce qui est, à mon sens, une bonne chose pour que l'on ne puisse jamais oublier les horreurs qui s'y sont déroulées .
avatar
danduq

Masculin Messages : 136
Date de naissance : 27/01/1960
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 58
Localisation : Chatte 38160

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par erik91410 le Ven 17 Aoû - 11:06

Je ne retrouve plus mes propres photos d'Auschwitz demon04

Par contre, pour vous donner une idée de l'importance du complexe concentrationnaire d'Auschwitz, ces photos aériennes de reconnaissance des Alliés en 1944 (ils cherchaient à localiser les usines d'IG-Farben) :



On repère bien les trois camps principaux (Auschwitz I "Stammlager", Auschwitz II "Birkenau" et Auschwitz III "Buna" à l'est ... attention, la photo est orientée avec le nord à droite), les installations industrielles d'IG Farben voisines d'Auschwitz III ... A proximité de Birkenau, les marais ("marshes") où étaient dispersées les cendres des fours crématoires ...



Le camp d’extermination de Birkenau (Auschwitz II) :



Sur cette photographie prise le 31 mai 1944 par un avion sud-africain (No.60 Squadron, S.A.A.F) opérant depuis l'Italie pour la RAF en prévision d'un bombardement des installations d'IG Farben, on visualise totalement le camp, les sous-camps, les installations, le côté "rationnel" et réfléchi d'une "usine de la mort" ... je frémis toujours en songeant que quelque part en Allemagne, dans de paisibles bureaux d'étude, des civils au-dessus de leurs tables à dessin d'architectes aient pu dessiner rigoureusement les plans de ces installations  :pouce bas: Pareils pour les installations des fours crématoires : des plaques métalliques indiquaient fièrement "J.A. Topf und Söhne - Erfurt" (tu as dû remarquer ça aussi Yann ? Ce genre de détails sinistres ...).
Les flèches sur la photo ont été placées seulement en 1978 par deux analystes de la CIA qui ont réinterprété ces photos : plusieurs groupes de détenus repérés à l'intérieur du camp, des wagons visibles sur la "Rampe" (un convoi est arrivé peu avant), une colonne de fumée (en haut à droite) émanant de la cheminée du crématorium V (K V) ...


_________________


On entend souvent la remarque :“Il parle trop”. Mais a-t-on jamais entendu : “Il écoute trop” ?" - Antoine de Saint-Exupéry
avatar
erik91410
Administrateur

Masculin Messages : 529
Date de naissance : 24/01/1960
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 58
Localisation : IDF - Essonne (91)

http://maquettemaster.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par erik91410 le Ven 17 Aoû - 15:58


Je vous conseille vivement la lecture de l'ouvrage de Höß, "Le commandant d'Auschwitz parle" (Ed. La Découverte, coll. "Poches essais"), un document fondamental.

Dans sa première édition, en 1959, le Comité international d'Auschwitz présentait ainsi ce livre :

« Rudolf Hoess a été pendu à Auschwitz en exécution du jugement du 4 avril 1947. C'est au cours de sa détention à la prison de Cracovie, et dans l'attente du procès, que l'ancien commandant du camp d?Auschwitz a rédigé cette autobiographie sur le conseil de ses avocats et des personnalités polonaises chargées de l'enquête sur les crimes de guerre nazis en Pologne. [...]  Conçu dans un but de justification personnelle, mais avec le souci d'atténuer la responsabilité de son auteur en colorant le mieux possible son comportement, celui de ses égaux et des grands chefs SS, ce document projette une lumière accablante sur la genèse et l'évolution de la "Solution finale" et du système concentrationnaire. Ce "compte rendu sincère" représente l'un des actes d'accusation les plus écrasants qu'il nous ait été donné de connaître contre le régime dont se réclame l'accusé, et au nom duquel il a sacrifié, comme ses pairs et supérieurs, des millions d'êtres humains en abdiquant sa propre humanité. »

La préface de Geneviève Decrop (auteur de l'ouvrage 'Des camps au génocide : la politique de l'impensable", PUG, 1995) replace en perspective ce texte fondamental. Et dans la postface inédite à cette édition de poche, elle montre en quoi les avancées récentes de l'historiographie de la Shoah renouvellent la portée de sa lecture.

Commandant du camp de concentration d'Auschwitz de 1940 à 1945, Rudolf Höß fut condamné à mort et exécuté par pendaison en 1947.

_________________


On entend souvent la remarque :“Il parle trop”. Mais a-t-on jamais entendu : “Il écoute trop” ?" - Antoine de Saint-Exupéry
avatar
erik91410
Administrateur

Masculin Messages : 529
Date de naissance : 24/01/1960
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 58
Localisation : IDF - Essonne (91)

http://maquettemaster.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par HugoTM le Ven 17 Aoû - 16:24

Une petite dérivation. Ayant lu dernièrement "L'Ordre du jour" d'Eric Vuillard, je frémis de la chape de plomb qui a recouvert le recours des grandes firmes allemandes aux déportés.
Le livre se termine je crois par une description du hall d'accueil actuel d'une de ces sociétés dont les allemands sont si fiers, avec une plaque d'hommage à son fondateur. Aucun mot évidemment de l'abominable cynisme de cet industriel.
Remuant.
avatar
HugoTM

Masculin Messages : 150
Date d'inscription : 14/07/2018
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par André-François le Ven 17 Aoû - 17:34

Bonjour Yan, Erik et vous tous,

Un grand merci pour le témoignage et la leçon d'histoire. Décidément en ce moment je suis en plein dans le sujet.

Pertinente remarque HugoTM, "L'ordre du jour" nous rappelle bien que l'usine IG Farbe n'était pas là par hasard mais pour utiliser des esclaves (ce mot est si violent, même de le taper sur son clavier fait mal).

Cette image m'a fait sursauter:



Car elle illustre la défense d'Eichmann dans son procès à Jerusalem, c'était un fonctionnaire zélé qui organisait les transports, les convois, (entre autres) et en effet les rails s’arrêtent hors du camp.

Je découvre aussi ta photo de la piscine pour détendre les SS. Ceux-ci considéraient les juifs comme des animaux, je pense qu'ils ne voyaient rien de choquant à se détendre un peu après leur travail. Je vous conseille humblement le lecture d'Hannah Arendt, qui pose la question "comment tout un peuple a-t-il pu perdre toute sa conscience morale?"

http://maquettemaster.forumactif.com/t202-reco-lectures-seconde-guerre-mondiale

Comme je te disais Yan, après la lecture des "Bienveillantes" je vais peut-être changer de sujet, épuisé par toute cette violence, mais le sujet nous questionne tellement, qu'il est difficile de s'en éloigner.

Un dernier merci à Erik. Comme je le disais ailleurs, étudier l'histoire est quelque chose d'essentiel, j'ai mis longtemps à le comprendre

" />

" />

D'autres l'ont mieux compris, mais il n'est jamais trop tard.

André
avatar
André-François

Messages : 202
Date de naissance : 06/12/1967
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 50
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Philippe le Ven 17 Aoû - 17:47

Comme annoncé, voilà les deux livres sur ce sujet ramenés de là-bas :



avatar
Philippe

Masculin Messages : 1191
Date de naissance : 15/06/1970
Date d'inscription : 13/07/2018
Age : 48
Localisation : Duclair (76)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par erik91410 le Ven 17 Aoû - 18:46

HugoTM a écrit:Une petite dérivation. Ayant lu dernièrement "L'Ordre du jour" d'Eric Vuillard, je frémis de la chape de plomb qui a recouvert le recours des grandes firmes allemandes aux déportés.
Le livre se termine je crois par une description du hall d'accueil actuel d'une de ces sociétés dont les allemands sont si fiers, avec une plaque d'hommage à son fondateur. Aucun mot évidemment de l'abominable cynisme de cet industriel.
Remuant.

BASF, BAYER, Afga, Opel, IG Farben, Siemens, Allianz, Telefunken... ils sont tous là encore demon04

_________________


On entend souvent la remarque :“Il parle trop”. Mais a-t-on jamais entendu : “Il écoute trop” ?" - Antoine de Saint-Exupéry
avatar
erik91410
Administrateur

Masculin Messages : 529
Date de naissance : 24/01/1960
Date d'inscription : 11/07/2018
Age : 58
Localisation : IDF - Essonne (91)

http://maquettemaster.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Auchwitz-Birkenau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum